AMENDEMENTS “Pré-enseignes” Juin 2018

 

Les restaurateurs saluent l’amendement organisant la réinstallation des pré-enseignes.

Le GNI, le Groupement National des indépendants est satisfait.
Après des mois et des mois pendant lesquels il a insisté auprès du gouvernement et des parlementaires sur l’absolue nécessité de réintroduire les préenseignes destinées à flécher en province le parcours des touristes jusqu’à leurs restaurants, l’organisation professionnelle a obtenu gain de cause.

Depuis la loi du 13 juillet 2015, ces préenseignes étaient en principe interdites hors agglomération et dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants, sauf dérogations.
Pour Didier Chenet, « c’est l’aboutissement d’un long travail de sensibilisation. Nous avons multiplié les entrevues au sujet des préenseignes rappelant à chaque occasion comme devant le Ministre en charge du numérique, Mounir Mahjoubi ou encore la mission pour le financement de la promotion du tourisme présidée par le directeur général d’Atout France, Christian Mantei, Jacques Barré et Germain Lelarge, ô combien nos restaurateurs souffraient de la disparition de ces outils indispensables pour que nos clients puissent accéder à nos établissements les plus reculés en province notamment là où les connections internet et téléphonique sont absentes. Ces pré enseignes participent à la mise en valeur de nos établissements, de leur savoir-faire, de leur authenticité ancrée dans un terroir parfois difficiles d’accès sans ces préenseignes.
Cet amendement reste à être adopté définitivement à l’occasion du vote de la loi ELAN. Mais Didier Chenet est confiant : « Le gouvernement de devrait pas s’opposer à l’adoption définitive de ce texte porté par des parlementaires de la majorité. »

2018-06-24T18:13:18+00:00